• + Rose sur Noir +


    Je délire à bloque.
    Non pas que je m'éclate comme une folle mais plutot que je suis une folle à éclater.

    En ce moment je m'imagine un gars, le plus parfait homme qu'on puisse imaginer d'après moi.
    Je creer son image dans ma tête, je ressens un pincement au coeur comme s'il était mon copain.
    Dans ma tête, je l'aime eperdument.
    Je regarde la réalité en face, ce n'est qu'un image formée par mon esprit.
    Pourtant, j'ai tellement l'air d'être amoureuse, mais sa ne marche pas comme ça...
    Les rêves les plus cher que l'on souhaite le plus fort, ne se réalisent jamais.
    Je ne tomberai pas amoureuse de l'homme parfait que j'imagine, il ne sera pas amoureux de moi comme je l'imagine, il me regarde juste avec un regard envieux, il me regarde avec ses yeux gris bleu qui brillent. Il tourne la tête et reste pensif. Je lui décroche un sourire pour qu'il ne s'attriste pas, et il me prend dans ses bras pour me recompenser de cette consolation. Il veux m'embrasser, mais n'y arrive pas, il se dis que je vais le rejeter de dégout mais il reste au amitié. Je le regarde dans les yeux, je m'y perd, au fond de moi je suis amoureuse mais j'ai tellement peur qu'il me repousse de dêgout à mon tour. Nous restons amis, on est comme frère et soeur mais on s'aime sans se le dire. Un jour...
    Il y aura peut être une suite, puisque ce rêve se réalisera un jour.
    Il n'y aura peut être pas de suite, puisque ce rêve ne sera jamais réalisé.


    Je reste seule avec du desespoir et de la solitude dans mes deux mains, un peut de larme dans mes yeux et des rêves dans ma tête qui un jour me tuerons.





     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Février 2008 à 19:57
    Pwayt
    Ne l'imagine pas trop fort, il n'existe pas mais si tu te focalises trop dessus tu pourrais passer à côté d'un gars (bien réel) qui en vaut vraiment la peine.
    2
    Vendredi 8 Février 2008 à 17:01
    Re Pwayt
    Ne t'inquietes pas sa s'arrête à mon imagination. Puis j'y pense seulement quand je m'ennuie vu que je n'ai personne d'autre à qui penser.
    3
    Mardi 12 Février 2008 à 23:01
    j'aime
    bien la manière dont c'est écrit. on reste suspendu à tes mots, on essaie d'imaginer ce que tu imagines. tendres pensées et doux rêves pour la nuit. la fée des vents du large
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :